(Mise à Jour juillet 2013)
Cet article est le premier d'une série de mes meilleures adresses de shopping sur la Côte d'Azur. Je commence par Vintimille ( qui en fait n'est plus la côte d' Azur mais la riviera Italienne) parce que j'y habite à deux pas et que cette ville célèbre pour son marché fournisseur de contrefaçons recèle des trésors de boutiques et me procure des joies que je voudrai faire partager.On commence par le marché. Il a lieu le vendredi, qu'il pleuve ou qu'il vente. 
Sur le plan figure en jaune la zone du marché. Les lettres entourées figurent des étals. Mais depuis que j'ai établi cette carte en 2008, ils ont changé de place et certains n'existent plus. Regardez plutôt les carrés numérotés, ce sont les boutiques qui à part le N°3 sont toujours là.  Le texte qui suit à été corrigé par endroits pour une mise à jour 2013. 
Je vous conseille: 
- d'y aller en train, plus rapide et on profite du spectacle. Dès Cannes, le train se remplit peu à peu de créatures de tous âges, de toutes nationalités, dont on devine à leurs yeux pleins d'espoir la destination finale: Vintimille.
- d'y aller hors saison d'été ou juste après les fêtes de fin d'année (il y a des soldes).
- d'y aller tôt (9h00 sur place maximum). Sans la foule on voit mieux et on peut faire des repérages.
Soyons honnêtes, 85% des produits vendus sur ce marché sont de piètre qualité: "fringuasse" vulgaire et bon marché, copies criardes dénaturant des marques respectables. De plus en plus de stands sont tenus par des asiatiques qui vendent les mêmes pacotilles que dans le métro parisien. Non, l'intérêt de ce marché n'est offert que par une poignée de marchands qui vendent encore des productions d'usine de petite maroquinerie fabriquant pour les géants de la mode. 
En tête, les gantiers. Nul marché au monde ne peut offrir une si grande sélection de gants en agneau. En fouillant, on trouve des merveilles et un choix de coloris incroyable.
Les sacs. N'espérez pas trouver un beau sac à 20 ou 40€. C'est un leurre, ici un beau sac "made in Italy" démarre à 100€. Mais les fabricants qui les proposaient sont de moins en moins nombreux. La clientèle qui va au marché en général n'y va pas pour dépenser 100 € dans un sac. Ignorez les contrefaçons, elles sont laides, il y a toujours "un détail qui tue". Et vous aurez l'air de quoi avec un faux sac Prada? d'une pauvre fille qui n'a pas les moyens. Car croyez les experts, un sac de Vintimille se reconnaît à 1 km.(et en plus si vous vous faites pincer par la douane volante, ça coûte cher et c'est normal). Raison de plus pour ne pas adhérer à l'achat de copies.
Non, regardez plutôt les sacs "inspirés de" proposés par des fabricants ou marchands qui ont le droit d'en vendre et vous délivrent un certificat pour la douane en cas de contrôle.  Les copieurs de Vintimille ne sont pas des fines mouches en matière de mode. Ils sont rapides en artillerie lourde Prada/Gucci/Dior/Chanel/Hermès/Fendi/Celine mais ont un retard énorme pour le reste (5 saisons de retard sur le "bicker" de Balenciaga et 4 sur le 24H de Darel). Depuis deux ans, le faux cabas Vanessa Bruno est sur le marché. Souvent moche, si vous en voulez un, économisez et achetez le vrai.  Il y a une "hiérarchie" qui s'est opérée depuis quelques années. Ceux qui fabriquent en Italie l'affichent sur leurs stands. Apparemment c'est donc plus chic d'avoir une copie made in Italy que made in China. 
Donc pour conclure, je dirai les sacs à Vintimille? Circulez, y'a rien à voir.
Les chaussures: parfois, un stand peut valoir le voyage si on a de la chance. A 20€ en vrac, est proposée une montagne de chaussures à fouiller. J'y ai déjà trouvé des MIU-MIU (des vraies!) mais en 34, des nus-pieds Jill Sander pour homme, des Patrick Cox, et parfois des anonymes qui ont vraiment de la gueule. Fin de stock? tombés de camion? On s'en fiche après tout. 
Sinon on voit des choses amusantes: un stand ZARA, des faux? non, des vrais, des fins de collections.  On voit aussi un stand qui propose effrontément une collection de chemises "Burberry" sous la griffe "Charlotte" (pour ne pas faire "copie", me dit la vendeuse). A part cela, il faut fouiller partout. 
Les pulls:  On peut trouver des pulls de qualité en vrac au milieu de pulls en acrylique. Beaucoup de stands vendent de la maille en cachemire. On peut faire des affaires même si le style est souvent classique voir vieillot.  Les maillots de foot (des faux) sont présents. IL y a aussi un stand de produits griffés FERRARI (casquettes, Tshirts...) des vrais cette fois. À l'achat vous recevrez un bon d'authenticité. 
Si vous êtes hésitante, regardez autour de vous, si vous voyez dans la foule, une fille hyper lookée, généralement avec un vrai sac, elle, et qui a l'air de savoir où elle va, suivez-la. Cette fille est une chasseresse, elle n'est pas là pour rigoler. La mode, elle connaît et si il y a un stand intéressant, elle le trouvera. Le reste? bof, des ceintures peut-être...
Il faut savoir que le même marché a lieu le jeudi à BORDIGHERA et le mardi et le samedi à SAN REMO. Parfois plus sympa car il y a beaucoup moins de monde.
Maintenant, il est temps d'aller en ville. N'hésitez pas à flâner dans les rues de cette ville injustement qualifiée de laide et où pourtant subsistent de belles façades de style "riviera". Ne manquez pas la Via M. della libertà. Sur la partie piétonne, il y a 2 de des plus belles boutiques de la ville. Ma préférée "Jackie" (1) un must. Toutes les chaussures des grands: MARNI, JACOBS, Mc CARTNEY, Golden Goose (les mêmes que Kate Moss eh oui) et quelques marques moins chères comme ASH. Admirez la déco exquise, la cage d'escalier vintage 70's (on dirait du Peter Marino), l'accueil charmant et au dernier étage, des collections pour enfants. En face, Rosachi (2), la boutiquedes fashion addicted de la région (Fay, Burberry, Pucci, DVF...). Plus bas, dans la même rue, le fourreur (5) vaut le détour: des fourrures FENDI comme on n'en verra jamais dans une boutique de province en France. Allez chez AGORA (7) et (8), chez FARINA(11), et n'hésitez pas à goûter l'atmosphère de ABBELLONIO (14) ET (15), la boutique classique qui vend les ligne du groupe MAXMARA. Via Cavour, se trouve FRANCO, autre boutique très belle et incontournable où les chaussures TOD'S et HOGAN coûtent 50€ de moins qu'à la boutique du Fg St Honoré. Evidemment ces enseignes vendent des marques de luxe mais pour les amatrices, sachez qu'acheter italien sur place est suivant le pourcentage des taxes diverses souvent l'assurance de payer moins cher. 
Pour finir, prenez un café chez VERGNANO (17) ou la crème fraîche maison est un délice. En général, boire un café en Italie est un must. Beaucoup plus corsés que chez nous, ils sont pour les amateurs un vrai nectar. En face OVIESSE (18)  est une vraie adresse pas chère pour les hommes au 1er étage. Si vous avez des ados, allez chez FREEWAY (6).Si vous aimez le design, les boutiques italiennes sont un peu moins chères qu'en France.Il y a 2 ou 3 boutiques comme LUCA (16) ou vous trouverez le meilleur du design italien et international. Il y a aussi l'incontournable magasin de lingerie pas cher INTISSIMI (9) ET CALZEDONNA (10).
Pour déjeuner, en général, on mange bien en Italie, même dans les endroits touristiques, ce qui n'est pas le cas en France. Choisissez la tratoria qui vous plait et un plat de pâtes il y a peu de chance que vous soyez déçu.
Le plus, tout le monde parle français, le moins tout est fermé entre 12 et 15 h. Mais le marché est ouvert non stop jusqu'à 16H environ.
Le spectacle du retour , c'est le train, ou une cohorte de voyageurs fourbus, exhibe leurs achats (hideux pour la plupart) et ou d'autres serrant leurs emplettes sur leurs genoux, somnolent l'air repu et satisfait comme après un bon repas.