le blog illustre

Tag - Festival de Hyères

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, avril 29 2013

Hyères 2013

Hyeres_2013-2.jpg

Lire la suite...

lundi, avril 30 2012

Festival de Hyères!

Kilometre_copie.jpg

Le T-shirt Kilomètre spécial festival de Alexandra Senes.

Quel bonheur que de retrouver la pelouse de la villa Noailles! Le Festival de mode de Hyères a eu lieu ce week-end pour la 27 ème fois. Hyères, c'est le festival de photo et de mode où une foule chic et décontractée s'y presse pour différentes raisons: 

Découvrir les talents de demain (12%), nouer des contacts professionnels (82%), passer un week-end sympa aux frais de la boite (25%), se montrer et être vu (95%)

Avec un jury composé, chaque année, des personnalités les plus créatives et influentes de ce que la planète fashion porte, ainsi qu'une sélection de participants de qualité, le Festival de International de Mode et de Photographie de Hyères est l'endroit où il fait bon être lorsque l'on est passionné par l'univers de la mode.

Cette année, plusieurs prix: le prix PREMIÈRE VISION du jury (pour ceux qui l'ignorent, Première Vision est LE salon des fabricants de tissus en France ou les professionnels du monde entier font leurs sélections et leurs achats), Le prix du jury L'ORÉAL, 2 prix du jury (celui de Hyères et celui du Palais de Tokyo à Paris où est projeté en direct le défilé des participants), un prix CHLOÉ (chaque participant devait présenter une tenue avec l'ADN de Chloé).

Cette année, les pronostics étaient divers , nous avions du mal à départager la collection de Stephen TAI, intellectuelle et geek, de la richesse de celle de Lucas SPONCHIADO, de la rigueur exquise des robes de Maxime RAPPAZ et des formes sculpturales de Ragne KIKAS. Le prix L'ORÉAL crée la surprise en nommant le trio déjanté et sympathique des trois finlandaises Raasakka, Siren et Laitenen. En les voyant apparaitre sur scène, on a pensé immédiatement à la bande annonce de Bilbo le Hobbit: Fili! Oin! Gloin! Leur collection: une explosion de couleurs et de matières parfaitement maîtrisées, et surtout une collection masculine dans un esprit streetwear qui ne maltraite pas l'homme. Car, cher lecteur qui n'êtes jamais allé à Hyères, sachez-le: en général, les collections masculines sont à pleurer (de rire ou de désespoir).  "Imbaisables" me dira en aparté l'acheteuse d'une boutique. Les hommes du trio finlandais n'étaient pas pour une fois imbaisables.

C'est donc Ragne KIKAS. Vêtements noirs et tricotés avec maîtrise, cela ne pouvait que plaire au président du Jury, YOHJI YAMAMOTO. Et le prix CHLOE est attribué à TAI. Rien pour notre chouchou Maxime Rappaz. Mais nous lui prédisons une belle carrière.

Suissesses.jpgMaxime RAPPAZ.

Ragne_Kikas.jpgRagne KIKAS, la lauréate.

Narelle_Dore.jpgles jolies chaussures de Narelle DORE.

Lucas_Sponciado.jpgLe cuir découpé de Lucas SPONCHIADO.

Plumes.jpgDétail de la chemise aux "plumes qui bougent" grâce à un incroyable système électronique caché dans le dos. 

Rondini.jpgL'exposition des sandales RONDINI dans la maison du jardinier des Noailles.