le blog illustre

Tag - Cutler and Gross

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, mars 24 2009

À bicyclette (II)

Sonia est une fervente adepte du vélo et du bleu marine. Elle l'harmonise avec du noir profond et quelquefois une couleur vive, ici du jaune citron. Comme aujourd'hui, il faisait beau, elle a osé porter son cardigan d'automne Comptoir des Cotonniers sans manteau mais avec le fameux cabas Zelig de Tila March. (chemise d'homme en oxford blanc British House, chaussures Barbara Bui et lunettes Cutler & Gross).

Ségolène profite du beau temps pour sortir le caraco Isabel Marant qu'elle vient d'acquérir dans un moment d'égarement alors qu'elle était déjà à découvert. Elle le porte avec un vieux pull en coton léger La Redoute qui était blanc et qu'elle a teint en "nude". Elle fait ainsi sa fière en arborant des vieux gants en peau de feu sa grand-mère, un 501 qui convient à sa silhouette filiforme et des baskets montantes argent HOGAN offertes par son Chéri. ET surtout elle parade avec son mini sac à chaînes de VALÉRIE SALACROUX....

... Et comme elle est une fille organisée, elle a craqué pour le set "vélo chic" de Valérie, composé d'un porte carte Vélib', d'un porte-jeton de caddy, le tout accroché à un "trouve-clef" en cuir orange qu'elle accroche à tous ses sacs.

jeudi, février 12 2009

Les femmes à lunettes

                                                                                          ( Emmanuelle KHAN en 1968)

Ce post est le premier d'une grosse catégorie à venir: mes icônes de style. Nous avons tous nos icônes de style. Il y a celles mondialement célèbres dont personne ne mettrait en doute l'élégance et le style et celles moins connues ou plus incongrues, qui ont un style fort et dont l'appréciation est subjective. Ce sont précisément celles-là qui m'intéressent. J'ai la fâcheuse manie de les "ranger" dans des catégories, je sais, c'est réducteur et idiot mais au moins, ça a l'avantage d'être clair. Surtout maintenant que je les expose dans un blog.

Je commence donc par les femmes qui ont le point commun de porter des lunettes. Jusqu'à ces 10 dernières années, devoir porter des lunettes enfant a été vécu comme un calvaire pour beaucoup. En plus des réflexions entendues (comme " 4 yeux, 4 yeux... " chantées comme une ritournelle dans les cours de récréation du primaire, ou à l'adolescence celle-ci: "fille à lunettes, fille à quéquette", particulièrement agréable à entendre), il fallait porter des montures moches parce que rien de "sympa" et à la mode n'était fait pour les enfants. Une fois adulte, les filles adoptaient des lentilles et puis c'était tout... Aussi je salue celles qui ont osé les premières à en faire un parti-pris avantageux de leur visage. Emmanuelle Khan a droit en ce sens à une standing ovation. Que serions-nous devenue sans elle ? Elle qui décida de corriger sa myopie par des lunettes géantes qu'elle commercialisa par la suite avec le succès que l'on connaît  pour ses verres solaires. ( Pour toutes celles qui sont nées après les années 80, je précise donc que vers la fin des années 70, toute femme élégante en France portait des lunettes de soleil Emmanuelle Khan). Admirez-la faisant sa belle avec ses lunettes dans son salon gonflable crée par son mari Quasar-Khan.

Car il est clair qu'il faut accentuer parfois certains défauts afin de leur donner du caractère. Et dans ce sens, tant qu'à porter des lunettes, autant que cela se voit. Les lunettes à monture épaisse ou sur dimensionnée structurent les visages les plus fades et donne une personnalité à la plus timide des filles. Le port de grosses lunettes était, jusqu'à aujourd'hui, "gonflé". Car soyons franc, à part quelques intellectuelles et trois goudous, souvent d'âge mûr, aucune fille n'aurait voulu il y a seulement 4 ans en porter. Il y a  2 ans, Chanel  a ouvert le bal même si des marques hautement estimables comme Cutler&Gross en proposait depuis longtemps à une poignée de modeuses. 2008 a vu la vente de montures de type "way-farer" exploser et plus d'une d'entre nous a décidé de prendre le risque de ressembler à Nana Mouskouri.

Mais revenons à nos filles à lunettes. Certaines donc ont décidé un jour que tant qu'à porter des lunettes, il fallait le faire sans timidité et avec panache. Souvent ce sont même des filles très jolies qui cachent leur visage ( intéressant, non?). Et le résultat est je trouve toujours convaincant. Il y a deux styles majeurs : 

Celles qui portent de l'écaille. On les imagine volontiers  intellectuelles, aimant le confort de fauteuils club auprès d'une cheminée et d'une bibliothèque. Optant souvent pour un style vestimentaire britannique et souvent masculin. La plus emblématique d'entre elles est Diane Keaton, viennent ensuite Marguerite Duras et plus récemment Chloë Delaume qui affiche un fort potentiel de style. (Que celles qui pensent que (ah ah ah!) Marguerite Duras n'est pas une icône de style n'ont jamais vu de photos d'elle. À 45 ans passés, sur la plage, avec un pull en shetland, un boy-friend jean reboulé et des claquettes Scholl, je peux vous affirmer que la mère Duras avait du style à revendre). 

Ensuite, il y a celles qui portent des montures noires. Celles-ci recherchent du style. Le plus souvent, elles sont stylistes. En tête, nous avons Diane Pernet qui nous impressionne avec son style de duègne mystérieuse, Daniela Bartels la très stylée assistante de Dominique Peclers* qui en portait bien avant que ce soit la mode et Marie Colmant qui est la journaliste stylée du PAF (hors  journaliste de mode bien sûr).

La fille à lunettes géante n'est donc pas une fille quelconque, elle prend le risque de ne pas être aimée, et moi, je lui voue un culte sans commune mesure.

La suite de ce post sera un spécial shopping de lunettes et en attendant vous pouvez voir ma sélection pour les hommes ici.

Et pour la fête du link, permettez-moi de vous présenter un fou furieux des lunettes qui a un blog délectable devenu depuis quelques mois un city guide: Gabriel La Berlue où vous pourrez voir le clip de David Holmes, délectable également.

*Dominique Peclers, grande Dame de la mode, depuis peu à la retraite, a fondé et dirigé l'un des bureaux de Style les plus importants de France et a contribué au style de La Redoute, Monoprix etc..